La liste nationale des Experts Automobile

Consulter la liste

 

Rappel historique :

C’est par l’article 44 de la loi n°89-104 du 31-12-1989 - JO du 3 janvier 1990 modifiant l’article 1er de la loi de 1972 qu’a été introduit le principe suivant lequel : « Nul ne peut exercer la profession d’expert en automobile s’il n’est inscrit sur une liste établie par une commission composée en nombre égal de représentants de l’Etat, des professions de l’expertise et de l’assurance et des consommateurs ».

C’est cette loi également qui précise que les modalités de fonctionnement et les mesures disciplinaires sont renvoyées au décret d’application n° 2011-760 du 28 juin 2011.

 

Démarches à effectuer pour être inscrit sur la liste nationale :

Il ressort de cette disposition que le législateur fait la distinction entre l’acquisition de la qualité d’expert et l’exercice de l’activité subordonnée à l’inscription sur la liste. L’expert qui continue à exercer sans être inscrit s’expose à des sanctions administratives, pénales et civiles. La liste nationale destinée au public ne doit comportez que des experts en activité ayant fourni leur contrat de travail s’ils sont salariés ou la justification d’un n° SIRET s’ils exercent à titre libéral.

 

Modalités :

Un dossier doit être constitué comprenant :

- Une fiche d’inscription ( Formulaire d’inscription)

- La demande de l’intéressé accompagnée des justificatifs suivants :

Un document établissant l’état civil de l’intéressé

Une copie suivant le cas :

Brevet professionnel d’expert ou reconnaissance de la qualité d’expert en automobile prévue par le décret 74-472 du 17 mai 1974

Diplôme d’expert en automobile prévu par le décret 95-493 du 25 avril 1995

Titre délivré par un autre Etat membre de l’Union européenne ou toute pièce de nature à établir l'expérience professionnelle acquise par l'intéressé en matière d'expertise automobile.

Une attestation d’assurance précisant que l’intéressé est couvert par une assurance de responsabilité civile pour l’exercice de sa profession « d’expert en automobile » prévue par l’article L 326-7 du code de la route

Un extrait du bulletin n°3 du casier judiciaire

Une déclaration sur l’honneur attestant que l’expert :

Ne détient pas de charge d’officier public ou ministériel ni n’exerce une activité incompatible avec la qualité d’expert en automobile (conformément aux dispositions de l’article 5 de la loi du 11 décembre 1972 modifiée, relative à l’organisation de la profession d’expert en automobile) ;

N’a pas fait l'objet d'une condamnation précisée dans l’article 326-2 du code de la route.

N’est pas sous le coup d’une condamnation pour des faits constituant un manquement à l’honneur ou à la probité.

Si l’expert souhaite effectuer les expertises VGE/VEI, il doit fournir copie de l’attestation de formation continue.

 

Obligations résultant de l’inscription sur la liste nationale :

Article R.326-10 : « Les experts inscrits sur la liste signalent au ministre chargé des transports, dans les 30 jours, tous les évènements pouvant avoir des conséquences sur leur inscription, notamment les changements de lieu d'exercice professionnel, les cessations temporaires ou définitives d'activité ainsi que toute circonstance ou activité nouvelle incompatible avec l'activité d'expert en automobile. »

 

Procédure disciplinaire :

Composition :

La commission nationale des experts en automobile (CNEA) est composée de 13 membres (Art. D326-15) :

- Un président désigné par le ministre chargé des transports ;

- Quatre représentants de l'Etat désignés par le ministre chargé des transports ;

- Quatre experts en automobile désignés par le ministre chargé des transports, sur proposition des organisations professionnelles ;

- Deux représentants d'associations d'usagers de la route désignés par le ministre chargé des transports ;

- Deux représentants des entreprises d'assurances désignés par le ministre chargé des assurances.

Nomination : 

L’ensemble des 13 représentants sont nommés par arrêté du ministre chargé des transports pour une durée de trois ans.

A chaque membre titulaire est associé un membre suppléant nommé pour 3 ans dans les mêmes conditions que le titulaire.

Principe :

La commission disciplinaire des experts en automobile instruit les dossiers (art. 325-14) et « émet un avis motivé sur la sanction susceptible d'être prononcée par le ministre chargé des transports à l'encontre de l'intéressé parmi les sanctions suivantes : l'avertissement, le blâme, l'interdiction de l'exercice de son activité professionnelle »

La décision :

Au vu de l'avis de la commission, le ministre chargé des transports prend sa décision et notifie à l'expert mis en cause la sanction le cas échéant. A l’issue de la notification de cette sanction, ce dernier, dispose d'un délai de deux mois pour présenter un recours devant la juridiction administrative compétente.

 


 

Devenir Expert en Automobile

Formations pour devenir expert automobile : L’étudiant se présente au diplôme d'Expert en Automobile généralement après :  un bac pro construction des carrosseries ;  un bac pro carrosserie, option réparation ;  un bac pro maintenance de véhicules automobiles, option voitures particulières.    Il peut également poursuivre avec un niveau bac...

Lire plus...
Le Rôle de l'Expert Automobile

Le chiffrage des travaux : Les compétences techniques de l'Expert en Automobile lui permettent d'évaluer l'état général du véhicule accidenté et d'analyser les causes du sinistre : anomalie de fonctionnement, malfaçon, responsabilité du conducteur... Par la suite, il définit avec le réparateur une procédure de remise en état, et établit...

Lire plus...
Réglementation et procédures

Réglementation relative à la profession d’experts en automobile : Décret n° 2011-760 du 28 juin 2011 relatif aux conditions à remplir pour exercer la profession d’expert en automobile et à la Commission nationale des experts en automobile - Organisation de la profession : Articles L.326-1 à L.326-9 du code de...

Lire plus...
La procédure VE et VEI

La procédure VE :   Déclenchement de la procédure VE : La procédure VE a été introduite par le décret 2009-397 du 10 avril 2009 et son arrêté d'application du 29 avril 2009. Dans le cadre de cette procédure les experts accomplissent une mission de service public. L’enjeu est un...

Lire plus...
La liste nationale des Experts Automobile

Consulter la liste   Rappel historique : C’est par l’article 44 de la loi n°89-104 du 31-12-1989 - JO du 3 janvier 1990 modifiant l’article 1er de la loi de 1972 qu’a été introduit le principe suivant lequel : « Nul ne peut exercer la profession d’expert en automobile...

Lire plus...

Contactez-nous

Vous souhaitez prendre contact avec le SNDEA ?

N'hésitez pas à  compléter le formulaire de contact disponible en ligne :

 

Nous rejoindre

Vous souhaitez rejoindre le SNDEA ?

Rien de plus simple : il suffit de nous retourner complété le bulletin d'adhésion disponible en téléchargement :

 Pour une nouvelle vision de l'expertise.

Qui sommes-nous ?

Le Syndicat National des Experts en Automobile a pour but de défendre les droits et les intérêts sociaux, économiques et professionnels des ses adhérents.

SNDEA - 28 rue de FONTENOY - 59000 LILLE